D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu un jardin. Mes premiers pas m'ont menée au nid de merles dans le sapin bleu et lorsque je voulais aller jouer sur la pelouse, il me fallait bien du courage pour écarter les odorants buissons de lavande envahi d'abeilles...

Il y eut le jardin des étés de mes vacances du côté de Mons, le jardin de mon adolescence du côté d'Enghien et enfin les jardins du début de ma vie de femme dans le Brabant Wallon : des semis, des plants, des récoltes,... De merveilleux souvenirs... Maman, te souviens-tu de ce repiquage de poireaux que nous voulions absolument achever? Nous étions en robe d'été et avons terminé trempées et rieuses sous une averse torrentielle...

Puis la vie, comme souvent, a pris un chemin insoupçonné et soudain il n'y eut plus de jardin durant de longues années, seulement un petit carré de pelouse non clos dans lequel ma propriétaire prit l'initiative de planter un hortensia. Il est mort bien vite : elle n'avait pas du tout la main verte!

En 2010, à la recherche d'une maison à louer en Hesbaye, je tombe sur un petit bijou admirablement situé, c'est-à-dire à deux pas de la ville, de l'autoroute et malgré tout à l'environnement très verdoyant. Je suis veuve et j'élève  deux garçons adolescents et...oui, il y a bien trois chambres. La vieille voisine prend le frais à la fenêtre et mes premiers mots sont " Pardon Madame, pourriez-vous me dire si la maison possède un jardin?". "Oh oui" répond-elle "mais un tout petit!". Effectivement, il fait environ 25m2...

Le voici presque tel que je l'ai découvert (nous tournons dans le sens contraire des aiguilles d'une montre) :

Photo 2 446

Photo 2 448

Photo 2 449

Photo 2 450

Photo 2 452

Photos prises en février 2011. Depuis notre emménagement, huit long mois de rêves de jardin, d'hésitations, de plans, de souvenirs brassés afin d'arriver à ça (photos prises ce 21 avril 2012) :

février 2012 096

février 2012 098

Mais avant, il y eut un merveilleux hiver qui a tout recouvert d'une blancheur irréelle et immaculée. Me suivrez-vous dans mes souvenirs?

Mais d'abord, pourquoi ce blog?

Mais parce que j'en ai déjà créé un ici. Bon, pas la peine d'y courir si vous n'appréciez pas le point de croix et le patchwork, mes autres passions avec la lecture et le jardinage. Donc, disais-je, j'en ai déjà créé un et plutôt que de noter mes idées, mes coups de veine et mes déboires de jardinière à l'ancienne dans un carnet avec photos imprimées à l'appui, je trouve plus ludique, pratique et économe de tout noter au fil et à mesure dans un blog. Je ne recherche pas les applaudissements, ni les critiques d'ailleurs car je n'en fais toujours qu'à ma tête, de toute façon!-)))) : je fais avant tout ce blog pour moi-même. Mais si je peux, ne fut-ce que vous motiver (comme je le répète souvent à mes fils : nos rêves sont à notre portée, il suffit de se remuer!), vous aider, vous encourager ou tout simplement vous faire rêver, pourquoi pas? Et puis peut-être que l'un de vous, saurait me conseiller ou trouver la réponse à certains de mes problèmes? Alors, .... En avant toute!